01 40 72 89 11

Greffes de cheveux à Paris – Calvitie

Exemples de greffes de cheveux

Greffe de la zone frontale avec 4000 greffons en 2 séances par UMG.

Greffe de cheveux de 3000 greffons en une séance par UMG.

Greffe de cheveux de 2000 greffons en une séance.

 

La chute des cheveux peut toucher aussi bien les hommes que les femmes. Les causes sont souvent très différentes.

LES CHEVEUX ET LES CHIFFRES

Le nombre de cheveux que nous avons, est en moyenne de :

– 90 000 cheveux pour les roux,
– 100 000 cheveux pour les bruns,
– 150 000 cheveux pour les blonds.

En comparaison, nous avons environ 20 000 à 30 000 poils de barbe.

La chute des cheveux est un processus physiologique présent chez toutes les personnes.

La perte s’élève entre 90 et 150 cheveux par jour, soit 1/1000 de nos cheveux. Cette chute est compensée par une repousse équivalente.

Quand il y a un déséquilibre en faveur de la chute (perte d’un cheveu sur deux) débute alors le processus qui aboutit à une chevelure de plus en plus clairsemée, puis à la calvitie.

Un cheveu a trois phases notables de développement, qui lui permet de maintenir un équilibre entre les pousses et les chutes de cheveux.
1. Phase anagène
Elle concerne 90 {c9ad5ef6cef2d2b59471f6511248b25f910b341204430ee8ef146eb2b7838c4c} de la chevelure. C’est la phase de croissance, durant laquelle les cheveux poussent sans interruption, de 1 cm par mois, pendant environ 5 ans.

Pour les 10 {c9ad5ef6cef2d2b59471f6511248b25f910b341204430ee8ef146eb2b7838c4c} restants, ils sont dans les deux phases suivantes.

2. Phase catagène
Le cheveu se désagrège en moins d’un mois.

3. Phase télogène
Le cheveu mort ne pousse plus, mais il reste encore implanté dans le cuir chevelu pendant trois mois, avant de tomber.
Un cheveu ayant en principe 20 cycles de 5 ans, nous devrions avoir des cheveux jusqu’à  l’âge de 100 ans. Ceci est vrai pour les cheveux de la couronne, mais une hormone mâle, la TESTOSTÉRONE, peut modifier la durée du cycle pour les autres cheveux du cuir chevelu.

 

PRINCIPALES CAUSES DE CHUTE DES CHEVEUX CHEZ L’HOMME

L’alopécie androgénique dépend de deux facteurs :

– génétique (héréditaire),

– hormonal.

La cause héréditaire chez l’homme est prédominante.

Il s’agit d’une cause hormonale. La testostérone. Elle est dégradée en déhydrotestostérone (DHT),  un dérivé de la testostérone, et favorise une accélération des cycles de croissance des cheveux. Un cycle d’une durée de 5 ans en moyenne  va alors être réduit à 4 ans, voire à une année.

Les cheveux sont programmés pour avoir 20 à 25 cycles, ce qui devrait couvrir notre espérance de vie, puisque 20 X 5 = 100 ans.  C’est pourquoi la majorité de tous les centenaires, femmes ou hommes sont chauves ou ont une chevelure clairsemée. Mais si la DHT réduit le cycle à 1 an, cela a pour conséquence que nous pourrions devenir chauves à 20 ans.

Fort heureusement, ce processus ne concerne qu’une partie du cuir chevelu. La couronne hippocratique, qui ne subit pas les effets de la DHT, constitue une réserve de cheveux, dans laquelle on peut puiser en théorie jusqu’à un cheveu sur deux, soit environ 25 000 CHEVEUX, sans nuire à l’aspect esthétique de la couronne.  Et, même après ce transfert, le cheveu continue à être insensible aux effets de la DHT et va ainsi reprendre un cycle normal, après sa réimplantation.

 

L’ ALOPECIE ANDROGENIQUE DE LA FEMME

Ce problème concerne une femme sur quatre, à des degrés divers, entre 35 et 40 ans. Le pourcentage est plus élevé au delà de 50 ans.

Son diagnostic n’est pas  simple.

Il s’agit des conséquences d’une hyperandrogénie, dont le mécanisme peut être dû soit à une augmentation réelle de l’hormone androgène, soit à un défaut d’une protéine porteuse, ce qui augmente la partie libre circulante de DHT qui est active.

 

METHODE DE PRELEVEMENT DE GREFFONS

Le principe est de prélever des cheveux sur la couronne, pour les réimplanter sur une région receveuse.

Il existe différentes façons de prélever ces cheveux .

1. Le prélèvement au punch

Cette méthode est ancestrale, aussi bien pour le macro que pour le mini punch.

Un punch est un cylindre creux monté sur un moteur, ou manipulé à la main.

Cette méthode donne des greffons cylindriques de 2 à 4 mm, qui contiennent de 4 à 20 cheveux, voire plus.

Le résultat est pauvre en qualité, car il donne un aspect de « brosse à dents » ou de « champ de poireaux ».

2. L’UMG ou l’ultra micro greffes

On prélève une bande de cuir chevelu sur la couronne hippocratique, d’une longueur de 20 cm maximun, sur une hauteur de 5 à 20 millimètres. Les dimensions de ce prélèvement dépendent :

– du nombre de greffons que l’on veut implanter,

– de la souplesse du cuir chevelu.

Le nombre de greffons que peut fournir un prélèvement  dépend de la densité et de la méthode de manufacture des greffons.

Il n’est pas nécessaire de raser les cheveux pour faire ce prélèvement.

Une fois le prélèvement réalisé, on ferme par des points de suture, qui devront être enlevés 10 jours après l’intervention. L’utilisation de fils résorbables n’est pas conseillée. Les fils tressés utilisés, qui ont un rôle de mèches, font entrer, quand ils sont mouillés, du liquide dans le tissu suturé.  Des réactions inflammatoires peuvent se produire et nuire aux cheveux adjacents.

La plaie ne devra pas être suturée sous tension. La région suturée devra conserver une certaine souplesse. Le prélèvement sera fait avec cette notion prioritaire qui permet :

– de réduire considérablement la gêne postopératoire,

– de permettre une cicatrisation sans tension afin d’avoir une cicatrice fine. Mais comme il s’agit de chirurgie, aucune méthode moderne ne peut donner la garantie d’une cicatrice invisible. Quoi que l’on fasse, elle ne sera jamais invisible, mais plutôt très discrète.

La bande de prélèvement est ensuite fragmentée en greffons de un ou deux cheveux, soit après une pré-découpe au microtome, soit après une découpe exclusivement faite à la main, à l’aide d’un plateau rétro éclairé avec ou sans loupe ou avec microscope.

La découpe produit un certain nombre de greffons. Le record de mon équipe  est de 4 000 greffons.

0n entend par greffon, un fragment de peau, car une greffe de cheveux est avant tout une greffe de peau, peau sur laquelle se trouve un ou deux cheveux. Quand ont fait de l’UMG, dans la grande majorité des cas, on obtiendra :

– 50{c9ad5ef6cef2d2b59471f6511248b25f910b341204430ee8ef146eb2b7838c4c} de greffons de un cheveu,

– 50{c9ad5ef6cef2d2b59471f6511248b25f910b341204430ee8ef146eb2b7838c4c} de greffons de deux cheveux.

Les greffons à trois cheveux sont rares. Pour mille greffons implantés, il y aura 1 000 + 500 = 1 500 cheveux.

Il est donc indispensable, par souci de clarté et d’honnêteté, que  soient précisés sur votre devis le nombre précis de greffons, ainsi que le nombre de cheveux que l’on laissera dans les greffons qui seront découpés.

Ainsi, si l’on découpe des greffons de 1 à 2 cheveux maximum, il s’agit d’une UMG (ultra micro greffes).

Une fois les greffons découpés, ils seront immédiatement implantés sur la zone receveuse, qui aura été préparée.

 

PREPARATION DE LA ZONE RECEVEUSE

La préparation de la zone receveuse doit être faite de la façon la plus conservatrice possible pour :

– les cheveux existants,

– les vaisseaux et nerfs du cuir chevelu,

– le cuir chevelu proprement dit.

L’usage d’une instrumentation spécifique, permet de réaliser une fente de moins d’ un millimètre, sans couper le bulbe des cheveux, ni léser les vaisseaux et les nerfs.

Ces sites receveurs de cheveux sont faits en respectant l’orientation naturelle des cheveux. Cette orientation varie en fonction de leur localisation.

La densité ou nombre de greffons par centimètre carré, fera l’objet d’une discussion avec le patient. Tous les patients n’ont pas la même préoccupation: golf, tonsure, vertex, zone frontale….

Le terme zone frontale, a été utilisé intentionnellement à la place de ligne frontale, terme plus fréquemment utilisé.

En effet, la zone ou région frontale devra être traitée de façon à ce que la repousse soit naturelle. Le patient pourra ainsi se coiffer en arrière. Pour cela, il faut que la greffe se fasse dans cette zone en gradient croissant, d’avant en arrière, et la première ligne d’implantation se fera de façon non linéaire.

 

MISE EN PLACE DES GREFFONS

Les greffons découpés sont préservés dans du sérum physiologique à 4°C. Les greffons de un et deux cheveux sont séparés, afin de pouvoir les répartir selon les besoins du patient. Les greffons de un cheveu seront implantés en priorité sur la zone frontale, pour avoir un aspect naturel.  La coiffure sera ainsi plus facile, lorsque les cheveux auront poussé.

Les greffons doivent être manipulés avec précision. Ils sont introduits à l’aide de micro pinces, sur les sites receveurs, afin d’éviter toute lésion du bulbe.

Une fois introduit dans le site récepteur, le greffon se maintient en place seul, pendant les premières 72 heures. Il va vivre par inhibitio. Puis, va s’opérer une revascularisation du greffon, par de nouveaux vaisseaux.

Le greffon va  » prendre « pendant le mois qui va suivre. Une fois transplanté, le cheveu va, quelque soit son stade, annuler son cycle, et en rependre un autre, d’où l’expulsion du cheveu et le début d’un nouveau cycle. Il va donc falloir attendre trois mois pour commencer à voir les premières pousses et six mois de plus pour voir un résultat satisfaisant.

Accéder aux photos de l’intervention

Poser une question